Les frontières ne sont pas où l’on croit

Le 29 octobre dernier, 70 % des salariés de l’usine Renault de Tanger et 100 % des salariés de la Somaca (filiale de Renault) étaient en grève, selon M’Hamed Tazi, le directeur de communication de Renault Maroc. Ce mouvement a eu lieu dans le cadre d’une grève générale contre des projets du gouvernement visant officiellement à réduire le déficit public : recul de l’âge de départ à la retraite, augmentation de certains impôts directs et de la TVA… Pas si différent de ce que l’on connait ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.