Les empoisonneurs

3712345_11-0-4227569503Sept salariés de l’atelier Découpe plasma de Renault Flins sont en grève depuis jeudi 13 mars.
Ils demandent l’abandon d’un produit utilisé depuis sept ans pour la découpe : le plasmarc, qui est cancérigène et interdit par nombre d’État. Les salariés se plaignent de maux de tête, de fortes irritations dans la gorge. Le soir, leur toux s’accompagne de crachats complètement noirs.
Mais pour la direction, il n’y aurait pas de « danger avéré » car le procédé serait seulement « cancérigène probable ». Elle a même menacé de délocaliser la découpe si les salariés persistaient dans leur grève.
Pour empoisonner ailleurs plus tranquillement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.