Les cachoteries continuent

Le projet de réorganisation prévoit un « schéma cible » de répartition des activités de développement : 60 % cœur de métier (externalisable à 20 %) et 40 % non-cœur de métier (externalisable à 80 %). Des jalons sont même définis : 20 % des activités en schéma cible au 1er juillet 2013, 50 % au 1er janvier 2014 et 80 % au 1er janvier 2015.
Mais la direction se garde bien d’annoncer quels secteurs seraient externalisés dès juillet, et quels autres seraient visés ensuite. Si ce n’est pas du délit d’entrave…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.