Les arnaques du réveillon

Au 31 décembre 2012, 35 % des salariés de l’établissement en Horaire Variable avaient un compteur excédentaire de plus de 5h, dont 11 % de plus de 10h. Un surtravail qui n’a jamais été payé, puisque les compteurs ont été remis à zéro et qu’au-delà de 5h, les heures ne pouvaient être capitalisées.
On connaissait les dysfonctionnements et la lourdeur du dispositif, mais là c’est du vol pur et simple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.