L’emploi : variable d’ajustement à l’IV

Pour réduire les coûts et atteindre un budget Recherche, Développement et Investissements inférieur à 9 % du Chiffre d’Affaires en 2011, l’emploi a été sacrifié : 148 embauches au lieu de 290, 500 prestataires mis en fin de contrat Renault…
Et les prévisions 2012 sont pires : réduction des effectifs Renault de la DIV (Direction Ingénierie Véhicule) de 4737 à 4644, abandon de projets gelés en 2011 avec un impact sur le niveau de prestation au 1er avril, nouvelle date de démarrage des contrats… On est loin des milliers de recrutements annoncés début 2011 par la direction de Renault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.