Le tribunal condamne le hold-up du CEF

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Nanterre a donné raison à la CGT qui avait porté plainte contre les débits abusifs du Compte Epargne Formation (CEF) : Renault ne peut pas débiter du CEF des formations non demandées à ce titre par les salariés, encore moins imposer des formations débitées ou sanctionner celui qui refuse de les suivre.
Un jugement qui permet aux 36000 salariés Renault de pouvoir disposer de leur CEF pour suivre des formations qu’ils souhaitent, ou bien pour le conserver et le basculer en congés 5 ans avant leur retraite ou pour se le faire payer à leur départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.