Le temps de travail des cadres en accusation

Renault a fait appel de la décision de justice qui l’a condamné pour « faute inexcusable » à l’encontre d’Antonio, un ingénieur qui s’est suicidé en se jetant dans le hall de la Ruche en octobre 2006.

A l’audience début mars, la veuve d’Antonio a déclaré que « ses horaires de travail, durant les deux derniers mois avant son décès, avoisinaient les 95 heures par semaine, et environ 70 heures depuis début 2006. » La cour d’appel rendra sa décision le 19 mai. Une preuve de plus, s’il en fallait, que le temps de travail des cadres doit être maitrisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.