Le rêve de salariés toujours plus low cost

« Togliatti peut devenir un centre automobile moins cher et plus efficace que la Roumanie » d’après le président d’Avtovaz, Igor Komarov. Bruno Ancelin, le directeur de Renault en Russie, s’est lui aussi réjouit des « faibles coûts de production » et de la « bonne formation du personnel » russe lors de la présentation de la plateforme Logan en juillet dernier.
Komarov, décoré de la légion d’honneur en 2011 par l’ambassadeur de France, a déjà réduit de moitié les salaires et mis à la porte 30 000 salariés en deux ans, soit 30 % des effectifs. Mais les travailleurs russes n’ont pas dit leur dernier mot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.