Le Maroc : paradis pour capitaliste

Cette semaine a lieu le démarrage de l’usine de Melloussa près de Tanger au Maroc. Renault y bénéficiera de salaires particulièrement bas : 250 € par mois pour un ouvrier, 1000 € pour un ingénieur, pour une durée légale de 44h/semaine 6 jours/7.
Selon un dernier rapport de la Banque Mondiale, la politique de promotion du Maroc repose sur la vente d’une main-d’œuvre bon marché et la création d’emplois qui ne permettent pas de sortir de la pauvreté. Ce que la Banque Mondiale appelle le « travail appauvrissant »… au grand bénéfice d’une caste marocaine et des exploiteurs du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.