Le coup de la panne

Mardi après-midi dernier, une panne électrique a plongé tout le Technocentre dans le noir. Une première alerte avait eu lieu lundi après-midi lorsque le réseau primaire d’EDF dédié au TCR était tombé. Mardi le réseau a subi une nouvelle coupure. Mais le basculement sur les groupes électrogènes de secours de la Centrale du Technocentre n’a pas fonctionné.
La panne a eu des conséquences sur tous les sites Renault dans le monde. Au TCR, le travail s’est immobilisé pendant plusieurs heures : plus d’informatique, plus de téléphone… Les dispositifs de sécurité étaient inopérants. Des collègues ont été bloqués dans des ascenseurs ou derrière des portes badgées, d’autres se sont retrouvés dans le noir total dans des escaliers ou des parkings. Et la relance de l’activité a généré du stress et un surcroît de travail.
La direction mène son enquête. Pas sûr qu’elle fasse toute la lumière sur l’impact de l’externalisation en 2014 de la Centrale. Pourtant, à force d’externaliser et de baisser les coûts, elle désorganise jusqu’aux activités les plus vitales. Jusqu’au retour de bâton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.