Un pilier ou une béquille ?

La direction présente l’intéressement aux résultats financiers comme « un pilier de la politique de rémunération ». Un pilier pas très fiable puisque son montant dépend des résultats financiers. Si la conjoncture se retourne, la prime déprime. Ce « pilier » vise surtout à court-circuiter les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) et à remplacer les Augmentations Générales de Salaire (AGS), sauf que la prime est aléatoire. Le seul pilier durable, c’est l’augmentation de salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.