Le CEF nous appartient

En supprimant le CEF, l’accord de compétitivité va obliger à modifier les horaires, car on ferait alors plus que 35h. La direction réfléchit à plusieurs hypothèses pour les ETAM : faire 7 mn de moins par jour ou 35 mn une fois par semaine. Ou bien passer de 20 à 27 mn de pause : une véritable provocation.
Mais il y a une autre hypothèse : récupérer nos 4 jours de RTT transformés en CEF lors de l’accord 35h. Cela bénéficierait à tous, y compris aux cadres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.