L’amiante ne tue pas que les ouvriers

Bernard T. ne profitera pas de sa retraite. Cet ancien ingénieur de la DICAP qui a terminé sa carrière au Technocentre avant de partir dans le PRV, est mort le 16 mai d’un mésothéliome. Juste après avoir été reconnu en maladie professionnelle : ce cancer de la plèvre est spécifique de l’amiante à laquelle il a été exposé notamment à Renault Flins, lorsqu’il travaillait aux méthodes tôlerie.
Renault a fait travailler des milliers de salariés, ouvriers, techniciens ou ingénieurs, au contact de ce poison en prenant le risque qu’ils en meurent. Mais on attend toujours une véritable justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.