La qualité de ne pas tout écrire

Tous les salariés doivent suivre en ce moment en e-learning la formation « Qualité des écrits ». Elle montre comment la responsabilité de GM et de Nissan dans des accidents mortels aux USA a pu être prouvée grâce à des documents internes. Des salariés y tiraient la sonnette d’alarme sur des défauts de conception ou des pièces défectueuses. Mais ces alertes avaient été ignorées pour des raisons de coût.
La direction de Renault craint de se retrouver dans la même situation et la formation vise à ce que les salariés prennent garde à leurs écrits afin de « protéger l’entreprise » des « risques juridiques ». Une véritable formation omerta ! Comme si le problème n’était pas la recherche du profit et du moindre coût au détriment de la sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.