La patate chaude

pres-eurodecisionLa direction de Renault nie maintenant avoir demandé au patron d’EuroDécision de mettre dehors un de ses salariés travaillant au TCR pour avoir envoyé un mail aux syndicats de Renault.
« Dans la vidéo qui circule sur Internet, l’employeur du jeune homme tient des propos mensongers, en disant qu’il a agi sur ordre de Renault », selon les propos de l’attachée de presse de Renault rapportés par Médiapart. « Nous lui avons seulement signalé que son employé contrevenait à la charte d’utilisation
informatique du groupe ».
La direction de Renault, prise la main dans le sac, veut faire porter le chapeau à une petite société de prestation. Au nom de la charte de bonne conduite sûrement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.