La grève : l’autre modèle allemand

Dans la Métallurgie allemande, l’augmentation générale des salaires sera de 3,4 % en 2015 (+ une prime de 150 €). Cette hausse, qui contraste avec la France, est la bienvenue au pays des jobs à 1 € de l’heure et où le « coût du travail » a été baissé ces dernières années sur le dos des travailleurs.
Si le patronat allemand a accepté de prendre un peu sur ses profits, c’est que les salariés ont fait pression : 800 000 salariés ont fait des grèves d’avertissement ces dernières semaines, et 100 000 salariés de l’automobile étaient en grève la veille de la négocia-tion de l’accord salarial. Le rapport de force : le seul langage international que les patrons comprennent.

manif-ig-metall-23-fevrier-2015-ingolstadt

Manifestation de salariés appartenant au syndicat IG Metall, le 23 février 2015 à Ingolstadt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.