La fonderie du Poitou en grève

Les salariés de la Fonderie du Poitou, vendue par Renault en 1999, sont en grève depuis vendredi 2 septembre contre un plan de « compétitivité » : baisse de salaire de 15%, passage de 38h50 à 35h pour les ouvriers (soit 8% de baisse de salaire supplémentaire), perte de 14 RTT pour les ETAM.
Leur direction les menace d‘un plan social s’ils ne plient pas. Un chantage inacceptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.