La Centrale externalisée : un cas d’école

La gestion de la Centrale, qui alimente en énergie le TCR, est reprise par Cofely en janvier 2014. La dizaine de techniciens Renault qui y travaillent doivent soit passer chez Cofely s’ils veulent garder leur travail, soit trouver un reclassement en interne.
Dans les deux cas, ce serait avec une perte mensuelle de 800 à 1 000 €. Et comme peu de postes en interne correspondent à leur profil, certains se voient proposer des postes sur chaine à Cléon, d’autres à Flins. Avis aux futurs secteurs externalisés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.