Justice pour les anciens de la Centrale

Les salariés Renault qui travaillaient à la Centrale jusqu’à la reprise de leur activité par Cofely en 2014 ont porté plainte devant les Prud’hommes : leur reclassement au TCR leur a fait perdre 30 % de salaire. L’audience aura lieu mardi 22 septembre.
La direction de Renault a largement de quoi maintenir leur salaire et réparer l’injustice qu’elle leur a faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.