« Inexcusable » : il faut le dire combien de fois ?!

Renault a encore une fois été condamné pour faute inexcusable dans le suicide d’Antonio, un ingénieur qui avait mis fin à ses jours en sautant du 5ème étage du hall de la Ruche fin 2006. Il s’agissait cette fois d’un jugement en appel, Renault ayant contesté sa condamnation en première instance.
L’avocat de Renault a immédiatement évoqué un pourvoi en cassation. Car Renault ne veut toujours pas reconnaître sa responsabilité dans les suicides qui ont endeuillé le Technocentre. Les familles d’Hervé et de Raymond, des techniciens du TCR qui se sont également suicidés, en savent quelque chose : elles
sont toujours en justice contre Renault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.