Individualisation, piège à c…

En octobre dernier, la direction vantait l’extension de l’individualisation des rémunérations des cadres aux ETAM et la suppression des AGS.
Bilan du plan de promotion des cadres 2011 : 4 % des cadres n’ont eu aucune AI (Augmentation Individuelle). 19 % n’ont eu que 1,5 %. Presque un quart des cadres sont donc en dessous des AGS.
Pour la prime de performance individuelle (dispositif Renault sas), ce n’est guère mieux : 4 % des cadres n’ont rien. 90 % ont eu une prime de 5 % en moyenne, soit l’équivalent environ des 2 primes semestrielles des APR et des ETAM.
Il n’y a qu’une minorité de cadres dirigeants qui s’en tirent. Vu ce bilan, il faut non seulement conserver les AGS, mais les étendre aux cadres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.