Grève surprise à Pitesti

Après l’Espagne et la France, Renault veut un accord de compétitivité à Dacia : modification du régime des heures supplémentaires et des congés, augmentation des cadences (un véhicule toutes les 40s !), augmentation de salaire en dessous de l’inflation…

5 000 salariés ont fait un jour et demi de grève la semaine dernière. Une grève spontanée qui a débordé le syndicat SAD. En Roumanie comme ailleurs, la « compétitivité » ça ne passe pas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.