Grève suite à la fermeture du Publipole

Les salariés Vestalia du Publipole Renault au Plessis-Robinson ont fait grève du 12 au 18 décembre. Un mouvement qui s’est vu au TCR, où la direction a dû s’expliquer sur les perturbations des activités courrier, reprographie et archives.
A l’origine de la colère : la décision de Renault de fermer le Publipole au 31/12 et de transférer une partie des activités chez Docapost, une filiale de la Poste. Suite à la grève, une partie des quarante salariés Vestalia du Publipole sera reprise par Docapost (avec ancienneté et sans période d’essai), une autre reste Vestalia, mais bascule à la Logistique des sites Renault. Une autre partie reste sans poste.
Les grévistes ont obtenu une prime nette équivalente à 3 mois de salaire bruts en échange de la levée de leurs poursuites judiciaires. Une victoire partielle donc, mais les grévistes se sont fait respecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.