Grandes manœuvres et petites rallonges

La direction a fixé des quotas pour les Augmen-tations Individuelles (AI) des ETAM (qu’elle s’est bien gardée de communiquer publiquement) : 1 % d’AI (pour 30 % des ETAM), 2 % (pour 10 % des ETAM) ou 3 % d’AI (pour 10 % des ETAM). La prime de 500 € brut doit être versée à 40 % des ETAM. Ce qui veut dire qu’au moins 10 % des ETAM n’aura rien. On est loin du compte, d’autant plus qu’en 2013, c’était 0 % d’AGS et d’AI.

Au N+1 de choisir ensuite qui aura quoi, et de l’annoncer individuellement à chacun. Une usine à gaz dont le rendement est, au final, très faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.