GM&S : licenciements sur commande

Le sort des salariés de GM&S doit être tranché vendredi 23 juin : le tribunal de commerce pourrait prononcer la liquidation. Le seul repreneur encore en lice, GMD, n’a déposé aucune offre ferme, ni annoncé le nombre de salariés repris. Les autres auraient juste les indemnités légales de licenciement.

Renault refuse toujours d’augmenter ses commandes pour maintenir tous les emplois. Pourtant, ça lui coûterait à peine plus que le salaire de Ghosn.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.