GM&S : gare à l’étincelle !

Alors qu’ils menacent de faire sauter leur usine, les salariés de GM&S à La Souterraine ont été reçus par le nouveau ministre de l’économie, Bruno Le Maire. Celui-ci a annoncé que Renault et PSA seraient prêts à redonner davantage de commandes à leur fournisseur. Histoire de calmer la colère des 280 salariés de GM&S, au moins jusqu’aux Législatives.
Tati ou Vivarte sont aussi en redressement judiciaire. Engie va supprimer 1900 emplois. Ford Blanquefort est en sursis, alors que Ford annonce 20 000 suppressions d’emplois… Que la colère des GM&S soit communicative, c’est ce que craint le gouvernement, et qui peut le faire reculer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.