Gamme boys

Suite au gel des embauches et au report du plan gamme, beaucoup se demandent ce qu’ils vont devenir. A commencer par les intérimaires et les prestataires dont les contrats se terminent en décembre. Renault va-t-il refaire le coup de 2008 et les virer pendant les fêtes de fin d’année ?
La direction croit peut être jouer à la « gamme boy ». L’occasion pour les salariés, Renault ou pas, de lui rappeler qu’ils ne sont pas virtuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.