Fin du GIE : une solution pour Renault mais pas pour les salariés

La fin annoncée du GIE Renault-Vestalia et de l’externalisation totale de ce secteur, ne signifie pas la fin des problèmes pour les salariés. Au contraire. Les salariés Renault doivent trouver un reclassement ailleurs, alors que les plus anciens sont poussés vers la sortie. Et les salariés Vestalia sont pris en otage entre les sociétés qui reprennent l’activité (Cofely, Docapost, Forma et SDV), Renault et Vestalia.
Rappelons que les repreneurs ont l’obligation légale de reprendre tous les salariés. Ils ne sont pas censés faire leur marché. Toute liste noire de salariés à ne pas reprendre, et dont Renault voudrait se débarrasser, serait tout aussi illégale. Aux salariés de se regrouper pour ne pas y laisser des plumes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.