FDPA : la force de la grève

Après avoir obtenu le retrait du « plan de compétitivité » qui aurait entraîné une baisse de 25 % des salaires, les salariés des Fonderies Du Poitou Aluminium (FDPA) près de Châtellerault ont repris le travail à l’issue de 8 semaines de grève.
Maintenantt le tribunal de commerce, qui administre l’entreprise depuis le dépôt de bilan par Montupet, laisse 6 mois pour trouver un repreneur. Et si repreneur il y a, rien ne garantit qu’il ne cherche aussi à baisser les salaires ou à licencier… sauf la mobilisation et la solidarité des salariés. C’est justement le meilleur acquis de cette grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.