Externalisations : le GIE en première ligne

La direction a annoncé la fin du GIE Renault-Vestalia créé fin 2006. En 2014, la maintenance, le courrier, la reprographie ou l’exploitation de la Centrale doivent passer totalement en sous-traitance. Il reste encore 82 salariés Renault au sein du GIE (266 en 2007), dont une cinquantaine sans véritable solution de reclassement aujourd’hui. Renault assure que « les sociétés de prestations issues des Appels d’Offres seraient prêtes à examiner les possibilités de recrutement pour ceux qui souhaiteraient rester dans les mêmes fonctions ». Par ici la sortie…
C’est comme ça que la direction va aussi s’y prendre dans l’Ingénierie pour pousser dehors les salariés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.