Et s’ils nous fitchaient la paix ?

En juin dernier, l’agence de notation financière Fitch a confirmé la note BB+ de Renault (« placement spéculatif ») tout en saluant sa volonté « d’augmenter la production dans les pays à bas coût et de développer la flexibilité ». Une façon de pousser Renault à rechercher la rentabilité maximale par tous les moyens.
Fitch, la 3ème agence de notation mondiale, est dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière qui en est le président du conseil d’administration. Il est aussi membre du conseil d’administration de Renault, où il préside le comité des nominations et de la gouvernance. Quand les boursicoteurs et les agences de notations dirigent l’économie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.