Et si le problème était ailleurs ?

Dans un marché français en baisse de 14 % en janvier 2013, Renault augmente ses parts de marché de 1,4 % avec des ventes en baisse de 9,2 %. Le « début de la reconquête » selon le directeur Commercial France. Une reconquête qui ne dépend donc pas de l’accord de compétitivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.