Un enfumeur qui ne manque pas d’air

Après VW et Renault, c’est PSA qui est pris la main dans le sac de la fraude aux moteurs diesel. Dans un rapport, la répression des fraudes dénonce une « stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser ». Mais selon PSA, si ses moteurs ont deux modes de fonctionnement (un mode LowNox qui abaisse les Nox mais augmente la consommation, et un mode LowCO2 qui réduit la consommation mais augmente beaucoup les NOx), ce n’est pas pour passer les tests d’homologation, mais pour s’adapter à la conduite en ville et sur route de ses clients. Les enquêteurs n’auraient juste « pas compris » cette stratégie.
On dirait au contraire qu’ils l’ont très bien comprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.