Double peine pour les apprentis

Chez Renault, les apprentis bénéficiaient d’une « prime d’obtention de diplôme » de 10 % du total des rémunérations perçues durant leur apprentissage, à l’instar de la prime de précarité versée aux CDD s’ils ne se font pas embaucher.
Mais cette prime a été supprimée… alors que Renault décidait de ne plus embaucher les apprentis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.