Des transports pas si communs

Le bus 505 qui dessert la ville de Beynes va être supprimé, car il ne serait pas assez utilisé. Sauf qu’à force de supprimer des lignes et des fréquences de passages, bien des salariés sont découragés et optent pour la voiture. Et si Renault mettait autant de volontarisme à défendre les transports en commun que le véhicule électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.