Des synergies qui riment avec profit

Ghosn synergies NissanCarlos Ghosn a annoncé vendredi dernier la création de quatre nouvelles directions communes à Renault et Nissan : Ingénierie, Fabrication/Logistique, Achats et Ressources Humaines. Ghosn veut accélérer les synergies et passer de 2,8 milliards d’économies en 2013, à 4,3 milliards en 2016. Pour trouver ces 1,5 milliards supplémentaires, il veut supprimer les doublons entre Renault et Nissan, répartir les sujets d’innovation, optimiser les moyens d’essais…
Cette chasse aux doublons aura forcément des impacts sur l’emploi à Renault, mais aussi à Nissan. Car l’objectif est d’augmenter la marge opérationnelle et de rattraper GM, VW ou Toyota.
La question n’est pas de savoir si l’Alliance profite plus à Nissan qu’à Renault. Elle profite surtout aux actionnaires. Les salariés Renault et Nissan auraient intérêt à faire front face à leur patron commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.