Des papiers pour ne plus être exploités

Depuis le 10 juin, une centaine de travailleurs sans-papiers occupent l’agence Adecco à la gare de Saint-Quentin. Ils réclament les attestations de travail indispensables pour déposer une demande de régularisation. Les boites d’interim font semblant d’ignorer qu’elles emploient des sans-papiers, envoyés aux postes les plus durs et les moins payés. Cette hypocrisie tire vers le bas les salaires et les conditions de travail de tous. Soutenons-les !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.