Des critères d’évaluation jugés illicites

Le 18 février 2013, le Tribunal de Grande Instance de Grenoble a déclaré illicite le système d’évaluation des salariés d’Hewlett-Packard (HP). Il a donné raison au CHSCT et aux syndicats d’HP sur le fait que « les critères énoncés tels que : autonomie et force de proposition, assurance et confiance en soi, sens des responsabilités, être décisif, être influent, de nature comportementale, ne sont pas suffisamment précis pour permettre une appréciation objective ». Des critères qu’on retrouve notamment à Renault…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.