De fausses bonnes nouvelles

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

L’usine de Douai tourne à plein régime : 114 000 voitures produites en 2014, 130 000 prévus en 2015 et 170 000 en 2016. Pour faire face, la cadence passera de 45 véhicules/heure à 47 à partir de mi octobre, mais sans aucune embauche !
A Sandouville face aussi à la hausse des commandes, les salariés devront faire des heures sup. Diminuer les effectifs et faire travailler plus ceux qui restent : voilà la source de profits de Renault.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.