Pas de cadeau pour les intérimaires

A Renault Flins, la plupart des 2000 intérimaires ont vu leur paye de février amputée d’une semaine sans information préalable. La semaine 52 de 2016, non travaillée car l’usine était fermée, leur avait été payée par « erreur ». Déjà que les intérimaires ne touchent pas la prime d’intéressement, ni la prime de lancement de la Micra versée seulement aux Renault, alors que sans eux, il n’y aurait pas de production ! Ce serait le moment de le rappeler… par la grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.