D’Aulnay à Flins

L’usine de Flins va supprimer 338 postes dans les secteurs hors production. Des suppressions qui ne seront pas compensées par des embauches dans l’usine de batterie. Car finalement, ce ne sera ni Renault, ni Nissan, mais LG qui s’en chargera et l’usine ne se fera pas à Flins. Voilà ce qui reste des grands engagements de Renault et de l’Etat.
Les suppressions de postes, ce n’est pas qu’à PSA. De quoi donner l’envie de s’y mettre tous ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.