Compte à rebours

A l’approche du 31 décembre, la direction craint le bug : des compteurs horaire variable pleins lors de la remise à zéro prévue, alors que toute heure travaillée doit être payée. Chacun est donc chargé de vider ses compteurs, partir plus tôt, poser des jours de récupération…, même si la charge reste forte.
L’horaire variable, c’est plus de flexibilité, pas moins de charge de travail… et pas plus de liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.