Compétitivité : PSA en éclaireur

La direction de PSA aussi veut imposer un nouvel accord de compétitivité. Au programme : suppressions d’emplois, externalisations (notamment en R&D), flexibilité (1 samedi travaillé obligatoire par mois, compteur de ±15 jours/an non payés en heures supplémentaires…), suppression de jours de congés d’ancienneté, déclassement possible d’ETAM sur des postes d’ouvriers professionnels et de professionnels sur des postes sur chaîne… Et le tout sans engagement de ne pas fermer de site !
Des salariés de PSA Saint-Ouen ont débrayé face à ces provocations. Des actions sont prévues sur d’autres sites. La colère pourrait être contagieuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.