La compétitivité nuit à la mobilité

Alors que Renault proclame « encourager la mobilité au sein de l’entreprise » et faire de chaque salarié un « acteur de sa mobilité », en réalité changer de poste relève du parcours du combattant. Faute d’embauches suffisantes, chaque secteur veut garder ses troupes. Et c’est pire quand on n’est pas à temps plein ou avec un handicap, comme le dénoncent les médecins du travail dans leur dernier rapport annuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.