Compétitivité : la direction de Renault sonne la fin des négociations centrales

Mardi 19 février, à l’issue de la 11ème réunion sur la compétitivité et après avoir présenté aux syndicats la totalité de l’accord compétitivité qui leur sera soumis à signature, la direction de Renault a clos les négociations centrales.

Pas de changement

Le blocage des salaires est maintenu en 2013 (0% d’augmentation). Seule modification sur la forme : le texte final de l’accord renvoie la question des augmentations de salaire pour 2014 et 2015 lors des NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) de 2014 et 2015. Mais la direction garde son objectif initial de “modération salariale” (0,5% en 2014 et 0,75% en 2015).

La direction doit transmettre l’accord écrit mercredi 20 février dans l’après-midi.

Ensuite l’accord sera présenté à un Comité Central d’Entreprise à la mi-mars, ainsi que dans les comités d’entreprise des filiales concernées. Il y sera soumis au vote des élus du personnel. Puis l’accord sera soumis à la signature des quatre syndicats représentatifs (CFE/CGC, CGT, CFDT et FO).

Mais les salariés n’ont pas dit leur dernier mot

Le syndicat CGT de Renault Cléon appelle les salariés à cesser le travail dès la prise de poste mercredi 20 févier. Ce jour là également, les syndicats CGT, SUD et SDMY du Technocentre Renault à Guyancourt appellent à un rassemblement à 10h dans le hall de la Ruche pour faire le point sur la situation. Et des arrêts de travail ont aussi eu lieu mardi 19 février à Renault Douai.

 

Consultez le dossier complet sur ces négociations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.