Chantage à l’emploi à durée indéterminée

La DRH de Renault s’en félicite dans une interview : « En un an, l’accord compétitivité Renault a permis de réduire de 4 % le coût du travail. » Mais « les concessions demandées aux salariés sont à durée indéterminée tandis que les engagements de la direc-tion sont à durée déterminée. » Pour que Renault s’engage encore, voyez l’Espagne qui en est à son 3ème « compromis social ». Les compromis, ça suffit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.