C’est le capitalisme qui pollue

la-tour-eiffel-et-les-toits-de-paris-recouverts-de-pollution-le-18-mars-2015

La Tour Eiffel et les toits de Paris, recouverts de pollution, le 18 mars 2015 afp.com

Les émissions de particules fines sont responsables de 42 000 décès prématurés par an en France. Les pics de pollution se succèdent dans les grandes villes du monde entier. Et le réchauffement climatique fait peser de lourdes menaces sur l’ensemble de l’humanité. L’industrie automobile n’a pas le monopole de la pollution, mais elle y contribue.
Il est urgent de développer des véhicules vraiment propres, d’organiser la production pour réduire les déplacements, de développer les transports collectifs non polluants… De mettre fin à cette logique du « produire plus » pour faire toujours plus de profits. Urgent d’imposer une autre logique en sortant de ce système capitaliste mortifère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.