Catégorie : bulletins 2011

Plus il y a de primes, moins il y a de prime

Alors que son plafond était fixé à 1 200 €, la « prime sur les dividendes » sera de 150 € brut à Renault. On est loin du compte. Pour noyer le poisson, la direction a annoncé en même temps l’avance sur la prime d’intéressement 2011. Mais ce n’est toujours pas le vrai rattrapage de salaire dont tout le monde a besoin pour combler les pertes des dernières années et les hausses de prix.

La concurrence joue contre les salariés

Vestalia, Samsic, TFN, ISS… : les contrats de nombreux prestataires du site se terminent et Renault fait jouer la concurrence pour faire baisser les prix de -7 % ! Ce qui veut dire moins de salariés, plus mal payés et qui devront travailler plus pour assurer une prestation qui ne pourra que se dégrader. Prestataires comme salariés Renault : on a tous à y perdre.

Grève du nettoyage à Rueil et à Lardy

Les salariés d’Isor, qui assurent le nettoyage du CTR, sont en grève depuis mardi dernier pour une prime de 400 € qu’Isor leur avait promis avant de se rétracter sous prétexte de la renégociation du contrat de nettoyage avec Renault. La semaine précédente, les salariés de TFN à Lardy ont également fait un jour de grève : ils demandent 2 € de plus de l’heure. Ce ne sont pas aux salariés de payer les exigences de baisse des coûts de…

Le faux-vrai déménagement de Rueil

Selon le maire de Rueil, interviewé par Rueil-TV, « Renault ne restera pas définitivement à Rueil, ce n’est pas un non départ, c’est un départ retardé ». Le CTR devrait fermer d’ici 5 ans pour y construire un « éco-quartier » et une nouvelle gare. Le maire dit tenir ces informations de Ghosn lui-même, dont la décision définitive serait prise d’ici 4 mois. Que deviendront ceux de Reuil ? Après les cachotteries et l’arrêt du PRL, ils sont encore les…

Chômage boursier

Après PSA, les sites Renault de Douai, Sandouville, Flins ou Novo Mesto vont encore faire du chômage partiel. Il s’agit d’écouler les stocks pour faire du Free Cash Flow alors que l’activité, selon la direction elle-même, reste forte. Flexibilité, alternance de chômage et de cadences de plus en plus fortes : les salariés eux ne s’y habituent toujours pas.

Salariés en colère et dépités européens

La mobilisation des salariés partis dans le PRV (Plan Renault Volontariat) et qui se retrouvent en fin de droit à cause de la réforme des retraites, commence à porter ses fruits. La direction de Renault a d’abord dit qu’elle leur proposerait des missions temporaires jusqu’à leur retraite. Mais le Parlement européen vient d’écrire à Carlos Ghosn qu’il bloquait une subvention de 24,5 millions d’euros (que Renault avait demandée à l’Europe au titre du financement du PRV !) s’il ne trouvait…

Carlos gone, Carlos back

« Il n’y a qu’un seul patron chez Renault et c’est moi. ». Accusé de ne pas assez se consacrer à Renault et trop à Nissan, Ghosn lance une opération de charme visant à « reconquérir » Renault. Il annonce dans les médias qu’il sera « davantage présent en France », et qu’il va reprendre la main sur le haut de gamme, les ressources humaines, la communication ou la sécurité. Avec l’annonce la semaine dernière du décalage du plan gamme,…

A la dérobée

Carlos Ghosn cherche aussi à redorer son blason auprès des syndicats. Il reçoit ceux du Technocentre aujourd’hui mardi 18 octobre, mais après 17h30. Histoire de ne pas de se faire interpeller par plusieurs centaines de salariés comme l’an dernier, le 4 octobre 2010, lors de sa venue dans les ateliers de la Ruche.

Monsieur 10 % au Technocentre

Les rassemblements de protestation des salariés du Technocentre ont fini par obliger Ghosn à tenir sa promesse, faite le 4 octobre 2010, de revenir au TCR. Celui-ci va donc rencontrer des représentants syndicaux. Ghosn va-t-il faire encore des discours et des promesses ? Ou répondre aux revendications salariales répétées de nombreuses fois dans la Ruche. A savoir 10 % d’Augmentation Générale de Salaire (AGS) pour les APR, les ETAM et les cadres, avec 300 € minimum. Le PDG a déjà…

Le PERCO qui fait du jus de chaussette

Espoir déçu pour les fans du PERCO, le Plan d’Épargne Retraite Collectif que Renault vient de finaliser. Le salarié qui en aura les moyens pourra verser dans le PERCO des jours de CTI, de CEF, des UPA, son intéressement ou des versements volontaires. Mais l’entreprise n’abondera que de 25 % et uniquement sur le Capital Temps Individuel (CTI). On est loin des retraites chapeau que s’octroient les membres du CEG ! Sans compter que le PERCO sera placé sur les…

FDPA : leur combat, c’est le nôtre

Alors que les salariés des Fonderies Du Poitou Aluminium (FDPA) près de Châtellerault entament leur 7e semaine de grève contre un plan qui baisserait de 25 % leur salaire, Montupet, qui a racheté FDPA en 2009, vient de déclarer hier la Fonderie en cessation de paiement. Une étape vers la recherche d’un repreneur… comme Renault, ancien propriétaire et principal client ?! Mais à quelles conditions ? Baisses d’effectifs et volonté de faire payer aux salariés la réduction des coûts :…

Pour débuter le rattrapage de salaire

Renault a jusqu’au 31 octobre pour négocier sur la prime dite « sur les dividendes » promise par Sarkozy. Cette prime, exonérée de cotisations sociales jusqu’à 1200 € par salarié, n’est obligatoire que pour les entreprises de plus de 50 salariés qui ont versé des dividendes supérieurs aux deux années précédentes. Mais le gouvernement n’a fixé aucun minimum. A Securitas, les patrons ont eu le culot de proposer 3,50 € ! Avec 1,25 milliards d’€ de bénéfices au 1er semestre…

Des bus à la Saint-Glinglin-en-Yvelines

Longues attentes et retards fréquents : la correspondance à la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines, résultat de la suppression de la desserte directe du TCR des bus 500, est synonyme de galère pour nombre de salariés, qui voient leur temps de transport augmenter. La direction avait pourtant juré que les temps de trajet n’augmenteraient pas. Avec une correspondance en plus, cette promesse relevait soit d’un tour de magie, soit d’une arnaque. Et comme il n’y a pas eu de magie…

La Sovab contrainte de reculer

Après 12 jours de grève, les salariés de la Sovab à Batilly (Lorraine), filiale à 100% de Renault, ont repris le travail hier lundi 17 octobre. La grève fait suite à l’annonce d’une montée en cadence du Master. Réplique des grévistes (400 sur 1700 salariés en CDI) : 1 000 € net pour compenser les pertes de pouvoir d’achat des dernières années et une prime de 200 €/mois en contrepartie des modifications d’horaires. Face au blocage du site, la direction…

Embauches : miroir aux alouettes

Entre janvier et août 2011, il y a eu 156 embauches externes sur l’établissement. On est encore loin du plan emploi 2011 qui prévoyait 464 embauches à Guyancourt. Surtout que de l’autre côté, il y a eu 146 départs (retraite, démissions, licenciements individuels …). Soit un solde positif de 10 embauches ! Sur 10 009 salariés Renault à Guyancourt, cela fait + 0,001%. Sortez la loupe.

Le nouveau tube de Carlos : big grigou

Présence obligatoire à l’open forum de la DSCM (Direction Supply Chain Monde) : Carlos Tavares était annoncé. Rituel oblige, celui-ci a commencé par moult félicitations et remerciements. Une reconnaissance seulement verbale car pour les effectifs et les salaires, c’est profil bas. Les embauches sont réservées à l’international et la masse salariale surement à la PPG des cadres dirigeants, car ailleurs on n’en voit pas la couleur. Par contre l’objectif du nouveau numéro 2 est clair : faire du profit. Son…