Catégorie : l’étincelle du 3 mai 2011

Un potentiel électrique

Vendredi 29 avril, environ 350 salariés ont fait 1h de grève au Technocentre. Ils étaient également 120 à Lardy au même moment. Les grévistes ont voté une nouvelle action vendredi 6 mai. Ce sera la 12ème au Technocentre sur les salaires, qui réunissent entre 300 et 600 salariés à chaque fois. Comme ce ne sont pas toujours les mêmes, on peut estimer que 1000 à 2000 salariés ont participé au moins à l’une d’elles. Sans compter les salariés qui soutiennent…

La seule bonne résolution de la journée

Alors que l’Assemblée Générale des actionnaires de Renault s’apprêtait à voter l’après midi 13 résolutions, l’AG des salariés du Technocentre a voté une 14ème résolution lors du débrayage de vendredi matin : une augmentation de 10 % du salaire de base avec un minimum de 300 € pour tous, APR, ETAM et Cadres. Aucun vote contre. La résolution a été adoptée à l’unanimité des présents !

A mourir de show

Une Assemblée Générale des actionnaires ou un show télévisé ? Avec ses véhicules exposés sur l’estrade, ses vidéos publicitaires, son sketch entre le directeur du design et du marketing ou son quizz sur le VE (« Si vous pensez que la voiture électrique n’est pas écologique, levez le carton bleu ! »), Renault a fait de cette AG une opération de com’. Les médias qui annonçaient une fronde en sont restés sur leur faim. Tout comme les salariés. Pour que…

Stock-options de série

Après avoir racheté, en février 2011, 54 millions d’euros d’actions Renault pour couvrir les stock options en cours, les dirigeants de Renault se sont fait voter l’attribution de 1,4 millions nouvelles stock-options. On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

Des (gros) actionnaires bien soignés

En plus de l’augmentation de 110 % des jetons de présence des administrateurs et du retour des dividendes, la direction de Renault s’est décidément montrée généreuse avec les actionnaires. Comme cela a été voté à l’AG de vendredi, Renault va pouvoir racheter jusqu’à 1,4 milliards d’euros de ses propres actions. L’objectif est de faire monter les cours si besoin. Principaux bénéficiaires : les gros actionnaires bien sûr. Comme quoi de l‘argent, il y en a…

Compte de fée

Dans une dépêche interne, la direction se félicite de la « conclusion positive portant sur la réparation du préjudice » subi par les 3 cadres injustement licenciés pour espionnage. Avec même un trophée pour Renault qui ramène l’un des 3 au bercail. Pas un mot sur le montant des réparations, sauf l’insistance de la direction à annoncer que celles-ci seront payées par les bonus du top management responsable de l’affaire. Mais ils venaient d’où ces bonus ?

Heurts supplémentaires

La direction a pondu une nouvelle version de son projet de pointage, dit « relatif à l’horaire individualisé ». Pas de miracle. Les grands principes restent les mêmes : exclusion des cadres, non paiement des heures supplémentaires si elles ne sont pas demandées formellement par son N+1, retenues sur salaires en cas de compteur négatif, exclusion de 20 mn de pause par jour… La direction a juste concédé la possibilité de récupérer, en cas de compteur positif, une demi journée…

Emploi et mode d’emploi

Alors que 4600 emplois ont été perdus en 2009 et 2010 avec le PRV, Renault annonce 814 embauches en 2011 (961 avec les filiales industrielles comme cela est annoncé en réunion d’UET). Pas de quoi remettre en cause la baisse continue des effectifs de Renault sas : 59 000 salariés en 1995, 36 000 en 2010 et 20 % des ETAM et des APR qui ont plus de 55 ans. Les promesses de Carlos Ghosn sur l’emploi n’engagent que ceux…

ETAM en peine

Mieux loti mais encore loin cependant de remplacer les 1000 départs PRV de l’établissement, Guyancourt devrait voir 464 embauches en 2011. Le pire est que le plan emploi prévoit seulement 13 embauches d’ETAM et aucune d’APR. Pourtant, il manque des techniciens dans de nombreux secteurs. A moins que la direction ne compte sur les apprentis pour avaler la charge de travail…