Catégorie : l’étincelle du 20 septembre 2011

Du multiservices au multi-sévices

Un responsable de Vestalia du Technocentre est sous le coup d’une plainte pour harcèlement sexuel au travail. Une enquête est en cours. Ce ne serait pas la première fois que ce chef abuse de sa position hiérarchique, notamment au pôle multiservices. A Vestalia comme avant à Renault, il s’en était déjà pris à plusieurs salariés, les faisant licencier ou les poussant à la démission. Il est grand temps de mettre fin à ce type d’agissement.

Ça commence mal

« Simplifier et rendre plus lisible l’organisation RH afin d’être plus proches des attentes des collaborateurs et des managers ». Tel se serait l’objectif de la « transformation » des Ressources Humaines Groupe. Il y a du boulot. Et ce n’est pas gagné. Présenté en CE en juillet, le projet n’a recueilli aucun vote pour. Et alors que la « transformation » doit être bouclée en décembre, nombreux sont les salariés qui ne savent toujours pas ce qu’ils vont devenir.…

Restauration : l’Ipsos est piquante

Les résultats de l’enquête de satisfaction Ipsos sur les cantines affichés cet été ont vite été enlevés. On comprend pourquoi. Au Botanique, il y avait 29 % de satisfaits, 53 % plutôt pas satisfaits et 18 % pas du tout satisfait. Prestation un peu dégradée selon 26 % et fortement dégradée pour 20 % des sondés. 34 % recommanderaient ce self, 19 % probablement pas et 47 % certainement pas Idem au Gradient : 35 % de satisfaits, 15 %…

Et s’ils nous fitchaient la paix ?

En juin dernier, l’agence de notation financière Fitch a confirmé la note BB+ de Renault (« placement spéculatif ») tout en saluant sa volonté « d’augmenter la production dans les pays à bas coût et de développer la flexibilité ». Une façon de pousser Renault à rechercher la rentabilité maximale par tous les moyens. Fitch, la 3ème agence de notation mondiale, est dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière qui en est le président du conseil d’administration. Il est aussi membre…

Quand Renault désespère la jeunesse

Dans de nombreux secteurs (Supply Chain, Achats…), on assiste au départ de jeunes cadres. Renault leur avait fait miroiter des évolutions de carrière rapides et avantageuses, mais la plupart ont vite déchanté. Surchargés de travail, certains en ont assez et démissionnent. Pressions, promesses non tenues, surcharge de travail : cela finit par être le lot de tous, cadres, techniciens, ouvriers, jeunes ou moins jeunes. Et si on changeait les choses, ici et maintenant ?

Le CE à l’heure grecque

Surprise dans le guide CE 2011/2012 distribué à tous les salariés : le plafond des subventions des vacances individuelles baisse de 30 %. Les possibilités d’achat de CESU (Chèque Emploi Service Universel) sont réduites de plus de 30 %. Les formules week-ends ou séjours ont disparu. Idem pour les sorties à thème de la Toussaint des enfants… Et pas un mot d’explication dans le guide. Alors : erreur d’impression ? Des caisses vides ? Ou bien juste une année sans…

Des niches en or massif

Parmi les niches fiscales, celles permettant de réduire l’impôt sur les sociétés arrivent en tête avec 67 milliards d’euros/an. Ainsi Renault, au lieu de payer 778 millions d’euros d’impôt en 2010, n’en a payé que 58 millions. Son taux d’imposition est passé de 34,43 % à 2,5 % ! Il était de 11 % en 2009. Dans ces niches fiscales, on compte bien sûr le crédit impôt recherche, l’effet des différences entre les taux locaux et les taux d’imposition français…

C’est pas moi, c’est lui

Jeudi dernier, les grévistes de la Fonderie du Poitou ont manifesté devant le siège de Montupet à Clichy, puis devant celui de Renault à Boulogne. Montupet plaide non coupable : son plan de « compétitivité » (avec 25 % de baisse de salaire) est exigé par Renault… qui à son tour a répondu que « Renault ne pouvait rien faire », et qu’il « donnait la charge de travail à Montupet qui la gérait comme elle l’entendait. » Ce serait…